Signature classe défense sur le bâtiment Bougainville

Signature classe défense sur le bâtiment Bougainville

Placées sous l’égide du Polynôme académique de Polynésie française, une convention « classe de défense et de sécurité globale » a été signée le jeudi 17 janvier 2019 entre le commandant du bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Bougainville et la principale du collège de Hitiaa O Te Ra, respectivement le commandant Owen O’NEIL et madame Patricia LAMAUD.

Cette convention a également été signée par la ministre de l’éducation, de la jeunesse et des sports, Christelle Lehartel, par le vice-recteur, Philippe Couturaud, par le commandant supérieur des forces armées en Polynésie française, le contre-amiral Laurent Lebreton et par le représentant du président de l’association régionale de l’Institut des hautes études de défense nationale, Christian Morhain.

La cérémonie de signature de la convention s’est déroulée sur le BSAOM Bougainville, dans la rade de Hitiaa o te ra, en face du collège.

C’est au même endroit que le 6 avril 1768 deux vaisseaux français, La Boudeuse et l’Étoile, commandés par le lieutenant de vaisseau Bougainville abordent l’île de Tahiti. Neuf mois après l’Anglais Wallis dont il ignorait le passage, Louis-Antoine de Bougainville arrive à Tahiti et cherche pendant quelques jours un mouillage propice : la rade de Hitiaa. Il séjourne neuf jours dans l’ïle dont il prend possession au nom de Louis XV, et qu’il baptise Nouvelle-Cythère.

Les classes « de défense et de sécurité globale » sont un partenariat fort entre une unité militaire, le BSAOM Bougainville en l’occurrence, et une classe de collège. Intégrées à un projet d’établissement, elles permettent aux élèves de vivre une expérience intéressante et susceptible de les aider dans leur scolarité, donc de lutter contre l’illettrisme et le décrochage scolaire.

Loin d’être des filières de préparation pour les armées, ces classes ont pour vocation de constituer un support permettant de donner plus de sens à l’enseignement et de faciliter l’apprentissage des élèves en les motivant.

Objectifs des conventions :

  • Pour les forces armées de Polynésie française, participer au rayonnement des FAPF en permettant aux jeunes de mieux connaître la vie et les missions militaires dans le Pacifique ; dynamiser le lien armées-nation ; promouvoir les métiers de l’armée ; et, dans le cadre du plan Egalité des Chances du Ministère des armées : faire découvrir aux jeunes élèves un nouvel univers.
  • Pour le collège de Hitiaa o te ra, donner du sens à la scolarité autour d’un projet motivant et valorisant, et découvrir les missions des armées au travers de ses différents métiers; comprendre et partager les valeurs de la République ; prendre conscience de la puissance française dans le Pacifique et dans le Monde ; favoriser l’apprentissage du Socle Commun de Connaissances, de compétences et de culture ; développer le sens de la citoyenneté (parcours citoyen) ; et participer à valoriser l’image de l’établissement.

Ces conventions sont conclues en application du protocole d’accord interministériel du 20 mai 2016 relatif au développement des liens entre la jeunesse, la défense et la sécurité nationale (BOEN dn°26 du 30 juin 2016), du protocole d’accord entre la Polynésie française, le ministère de la défense, et le ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche en date du 05 février 2009, et du document d’application du titre IV du protocole, et en particulier son 2ème alinéa « le rôle du Trinôme », dans lequel la Polynésie française s’est associée au Trinôme pré-existant qui a pris le titre de « Polynôme de la Polynésie française ».