L’innovation numérique au service de la réussite des élèves

Le numérique encourage une demande d’information et de formation active et dynamique qu’il faut accompagner en Polynésie française.

C’est là la mission fondamentale d’un e v-rectorat qui ne doit pas simplement fournir des informations administratives, mais aider à la démarche de recherche des jeunes et des parents, aider les enseignants dans leurs pratiques, en s’adaptant aux circuits et aux stratégies d’interrogation générées par l’espace numérique qui est un espace structurellement original.

Il est important aujourd’hui de recentrer cet outil pédagogique nouveau autour de sa fonction la plus dynamique : son pouvoir de cristallisation d’une expérience et d’une intelligence collective pour les collégiens, lycéens et étudiants et pour la communauté éducative.

C’est cette communauté de travail et de partage, favorisée par l’outil numérique, qui contribuera efficacement, par le renouvellement des pratiques à la réussite de tous.

En effet, l’accès en temps réel aux ressources permet aux enseignants d’élaborer d’une manière renouvelée leurs séquences d’enseignement en intégrant dans leurs cours des supports orignaux.

C’est pourquoi les tablettes numériques ainsi que les T.B.I. (tableaux numériques interactifs) sont indispensables pour diversifier et enrichir les supports pédagogiques, qu’il s’agisse de vidéos, de photos, de textes ou schémas, …

Mais il est aussi un autre apport fondamental du numérique : favoriser les interactions avec l’enseignant et les autres élèves. Le numérique peut aider efficacement l’enseignant et les élèves, par exemple, en permettant aux élèves de continuer à travailler chez eux le soir sur des cours en vidéos, pratiquer les exercices d’auto-évaluation, organiser les devoirs faits chez soi, instaurer un espace de réponses, …

Tout ceci favorise l’autonomie de l’élève en la présence de l’enseignant, l’élève peut ainsi suivre des cours en distanciel et peu à peu, être formé par l’enseignant à devenir plus autonome et apprendre à travailler par lui-même, comme c’est le cas dans l’action D’COL, lancé par le Ministère de l’Education Nationale et le CNED. C’est aussi les plateformes FUN (France Université Numérique) et ses MOOCS (Massive Open Online Courses)

En effet, si les élèves d’aujourd’hui sont rompus à l’usage de s’informer ou d’échanger, sur des sites interactifs, et s’ils ont la maîtrise de multiples compétences techniques et témoignent d’une virtuosité indéniable et quasi homogène pour ce qui touche aux actions ludiques ou relationnelles sur le web, on aurait tort de penser que tous sont à égalité dans l’appropriation de l’information.

En effet l’appropriation de l’information renvoie à des apprentissages précis qui se font plus naturellement dans les familles informées où les adolescents trouvent des ressources et des modèles autres et plus complets que ceux de leurs pairs. Et il est à craindre qu’un écart culturel, une vraie fracture numérique, là aussi, ne se crée plus gravement, si ne s’effectue au sein de l’équipe éducative avec les enseignants ce travail indispensable de médiation de l’information, où celle-ci sera analysée, commentée et véritablement assimilée.
Mais diront peut-être certains, comment une information et une formation par le numérique conçues comme un apprentissage progressif de l’autonomie et un approfondissement de la connaissance au service de la réussite de tous, peuvent – ils se prêter aux conventions du monde de l’école ?

Cette nouvelle culture interactive d’aujourd’hui ne s’y prêtera pas : et c’est déjà quelque chose : elle imposera naturellement sa présence à l’univers scolaire, parce que cet univers le lui doit, comme il le doit aux élèves, aux enseignants et aux familles et tout particulièrement en Polynésie française où la dispersion géographique des archipels, fort éloignés les uns des autres, fait du numérique une nécessité éducative impérative.

Enseigner et former avec le numérique

Un cours en ligne ouvert et massif (CLOM, en anglais MOOC) pour apprendre à « Enseigner et former avec le numérique » démarre le 30 avril. Proposé sur la plateforme FUN (France université numérique), il s’adresse aux professionnels de l’enseignement et de la formation qui souhaitent comprendre les évolutions actuelles de l’éducation.

Co-produit par l’ENS de Cachan et l’ENS de Lyon, ce cours fait le point sur les questions associées à l’éducation et au numérique, et aide à mettre en place des projets de formation utilisant les technologies numériques.

Découvrir le cours en ligne sur la plateforme FUN